Accueil > Nos succès > Concours "Ecrire pour être libre" ; Remise du 1er prix à la prison de Longuenesse

Concours "Ecrire pour être libre" ; Remise du 1er prix à la prison de Longuenesse

Publié le 01/11/2016 à 22:52

Dans le cadre des cours dispensés par l'Education Nationale , un atelier d'écriture animé par Hervé DEMON et Jean-Christophe

CHENEVAL a été créé en Mars/Avril 2016 à la Maison d'arrêt de Longuenesse ( Saint-Omer dans le Pas de Calais ) .

Des  textes sous forme de poèmes ont été élaborés collectivement par des détenus de tous âges .

4 poèmes  ont été écrits , dont 3 comportant les mots : enfance, liberté , rêve , espoir conformément au règlement du concours.

Ces textes ont été écrits,  enregistrés  par les détenus, puis progressivement mis en musique .

 

 

 

Mot d'accueil de Monsieur Laurent Lescoutre le jour de la remise du prix par Madame Françoise Lathuile, présidente de l'Union Française Soroptimist.

Mesdames, messieurs,

C’est un avec un vrai plaisir et une réelle surprise que nous vous accueillons aujourd’hui  au sein de l’ULE de notre établissement pénitentiaire.

En effet, nous ne pensions vraiment pas   recevoir le prix que vous allez nous remettre.

L’année scolaire dernière, nous avons décidé, mes collègues  et moi-même de profiter de la chance qu’offrait la CASO de travailler avec le CLEA ( Comité local d’éducation artistique). Mme  GURDEBEKE Mme BARERE

Parmi les 4 artistes partenaires du projet, nous avons demandé à Hervé DEMON, artiste guitariste,  de bien vouloir travailler avec nous.

Il avait de prime abord une énorme qualité à nos yeux, il ne nous coutait pas un sou puisqu’il était rémunéré par la CASO.

Nous nous sommes  rencontrés une première fois en octobre afin de lui  présenter notre projet.

Le courant est tout de suite passé entre nous.

Nous souhaitions amener nos élèves à créer des textes à partir de leurs souvenirs d’enfance, nous comptions sur Hervé pour nous mettre tout cela en musique. ( un jeu d’enfant pour lui non ?)

L’une de nos priorités en prison, est de prendre en charge les publics les plus en souffrance par rapport à l’école : le public illettré et le public non diplômé.

C’est pourquoi nous avions  décidé de travailler le projet avec nos 2 classes d’illettrisme et nos 5 classes de remise à niveau  ( mélange mineurs/majeurs)

Hervé a très rapidement su obtenir la confiance et l’adhésion de nos élèves :  se confier sur son enfance est bien souvent compliqué : beaucoup de souvenirs sont  douloureux pour beaucoup d’entre eux, et s’épancher devant les autres n’était pas évident. De « souvenirs d’enfance » au départ, les créations glissaient vers la vie en détention, ….de parloirs fantômes…..de la vie dehors qui n’est pas toujours un cadeau

Hervé nous a alors proposé de faire appel à l’un de ses vieux complices …..musicalement parlant bien sûr….. Jean Christophe CHENEVAL , ingénieur du son, de manière à mettre en valeur le mieux possible les enregistrements réalisés avec nos élèves.  Jean Christophe avait la même qualité qu’Hervé, il ne nous coutait pas un sou, puisque c’est Hervé qui le gratifiait !!

J’en profite pour l’excuser……. Monsieur est en vacances en Corse …..excuse à peu près valable…….

Et donc, de février à fin mai, nos élèves ont travaillé régulièrement sur la création de textes, dans leur classe, avec leur enseignant, et aussi avec Hervé et Jean Christophe à d’autres moments.

L’investissement de chacun était visible, Hervé et Jean Christophe  repartaient littéralement vidés à la fin des séances.

J’ai alors compris tout le sens de la création artistique.

Il ne suffisait seulement pas de créer un texte et l’habiller avec de la musique……. Les mots eux-mêmes devaient déjà chanter pour que la musique ait une chance de les mettre  en valeur et que le tout s’harmonise…….un vrai travail quoi……pas du bricolage !

Travailler, retravailler, re re travailler sur une phrase, sur la mélodie d’un mot plutôt qu’un autre, sans dénaturer l’idée originelle…….. tout un art……

 

Fin mai, tout ce travail a permis d’accoucher de 4 superbes Slams dont nos élèves étaient  très fiers.

Comme nous étions devenus des stars, nous avons trouvé un titre à notre CD….. «  De l’ombre à la lumière »……tout un programme dans ces murs.

Les 4 compositions s’intitulent

La liberté de chanter

Les parcours de la vie

Où sont passées vos vies

Parloir

L’école était devenue un véritable studio d’enregistrement : micro professionnels, couvertures accrochées au plafond pour une meilleure acoustique…. Du travail de pro……..une chance pour nous !!

En parallèle, l’an dernier nous participions avec nos élèves à un concours d’écriture, au niveau de l’inter région, avec le concours de la fondation M6

Nous avions envoyé 19 textes  et nos élèves avaient réalisé un travail  de très grande qualité…..mais n’avaient pas retenu les grâces du jury. Nous étions quelque peu déçus pour eux, mais bon, un concours reste un concours, tout le monde ne peut pas gagner, et il faut savoir «  ne pas gagner »

Aussi, lorsqu’en début Juillet Jean Christophe nous prévenait par Mail que le travail de nos élèves avait été primé par le Club Soroptimist , nous avons accueilli la nouvelle avec une certaine fierté, fierté de la reconnaissance de la valeur de nos élèves et de la qualité de leur travail…… parce que nous sommes tous fiers d’enseigner en prison

 

Je dois vous avouer que je ne connaissais pas le club «  Soroptimist »  je me suis rué sur internet pour connaitre un peu plus l’objet de votre  club.

Si j’ai bien compris votre philosophie, vous oeuvrez au niveau local, au niveau régional, au niveau national et international à la promotion de la femme dans la société  Littéralement, « soroptimist » signifie le meilleur pour les femmes.

Etant du genre masculin vertébré, j’aurais eu tendance à répondre que le meilleur pour la femme, c’est l’homme, mais je pense qu’il vaut mieux éviter les terrains dangereux et donc je me tairai sur le sujet !!

Pour vous aussi, tout un programme…… un investissement de tous les jours…….. un combat parfois sûrement…..

En fait,  nous nous rendons service mutuellement : nous vous faisons découvrir un univers certainement inconnu pour beaucoup d’entre vous, celui de la prison et vous nous faites découvrir votre club …. De nature philanthropique…. Nos objectifs propres ne sont pas si éloignés !

Vous découvrez l’univers de l’école en prison….. vous devez être surpris….. on a vraiment l’impression de ne plus être en prison à cet étage……. Même le surveillant est sympathique à notre étage…… c’est vous dire !!!

Mais ne vous y trompez pas, la prison reste la prison, avec son lot de violence morale, parfois physique…… et toujours à l’insu de notre regard…….

Je tiens donc à vous remercier, au nom de toute l’équipe qui a travaillé sur ce projet ambitieux, pour votre oreille attentive et bienveillante .

DE plus vous vous êtes déplacés en nombre pour nous remettre ce prix

Sachez qu’obtenir la reconnaissance d’une structure extérieure  est  extrêmement valorisant  pour mes collègues, pour nos élèves d’autant- plus que nous ne  l’attendions pas puisque nous ne nous étions pas inscrit au concours, c’est la maman de Jean Christophe qui nous y avait inscrit

Je termine en adressant mes remerciements et mes félicitations à tous les acteurs de ce projet :

Nos élèves d’abord, nos partenaires de la CASO et du CLEA,  Mme Salvary qui nous a autorisé à travailler dans le cadre du CLEA, mes collègues qui font un travail fantastique,  Hervé et Jean Christophe bien sûr, ……. Bon et puis il ne faut pas que j’oublie de remercier mon chef, M. Guerlain… c’est quand même lui qui attribue les moyens aux ULE …. Et ici nous sommes particulièrement bien dotés… ce qui nous permet de travailler dans d’excellentes conditions, tant humaines que matérielles.

Je vous laisse la parole et vous laisse le soin de nous présenter votre club de services.

Laurent LESCOUTRE

 

Retour à l'accueil Retour aux évènements