Accueil > Nos succès > Des peintres du Quatrocentto à Copernic

Des peintres du Quatrocentto à Copernic

Publié le 02/04/2017 à 23:39

Des peintres du Quattrocento à Nicolas Copernic : de nouvelles conceptions de l’espace et du monde.

La pensée médiévale est particulièrement cohérente : cosmos, architecture, peinture prennent place dans un système de représentations où le monde est conçu comme formé de deux régions : celle de la Terre, au centre, lieu de génération et de corruption, celle du ciel, au dessus, lieu de perfection, où tournent les planètes. Au quattrocento, à Florence, les Brunelleschi, Masaccio, Donatello, Alberti, Piero della Francesca… s’écartent de cette conception, unifient l’espace : celui-ci  devient homogène et isotrope, est réglé par les proportions.

 

Séjournant longuement en Italie, Nicolas Copernic s’imprègne de cette conception, prend connaissance des écrits, provenant de Byzance, d’Héraclite de Pont  (IVè siècle avant notre ère). Il en tire une nouvelle conception du cosmos, place le Soleil au centre du monde, fait tourner les planètes selon des orbites aux proportions définies. Cette représentation, si elle s’adapte très bien aux tendances artistiques dont elle se nourrit et qui s’imposent alors, pose en sciences plus de problèmes qu’elle n’en résout.

C’est cette histoire des influences multiples aux origines de nos modernes conceptions du monde qui a fait l'objet de la conférence de Bernard Maitte.

 

 

 

Retour à l'accueil Retour aux évènements